Actualités

Fête de la Montagne Noire - Verdalle 25&26 septembre (sam., 25 sept. 2021)
>> Lire la suite

Escalade en salle à St Girons: reprise! (Tue, 21 Sep 2021)
>> Lire la suite

Sorties du 20 au 26 septembre (Mon, 20 Sep 2021)
>> Lire la suite

Exposition "Pyrénées abandonnées" (Wed, 15 Sep 2021)
>> Lire la suite

Permanences du club: elles reprennent! (Fri, 10 Sep 2021)
>> Lire la suite

Les adhésions sont ouvertes!

Venez nous rejoindre en cliquant ici.

22 septembre : VTT à Tourtouse

Une sortie VTT au départ du très joli hameau de Tourtouse, se faufilant sur le relief à la fois doux et varié du piémont. Pour ce qui est de la vue, et bien faudra revenir. Car même si le soleil nous a accompagné sans faiblir, le relief est resté lourdement accroché. Nous reviendrons !

19 septembre : Trail du Couserans

Pour le premier trail du Couserans, le CAF de st Girons tenait à y participer. Il était bien représenté à l'image de son président Rémy.

La rando était de 11km pour un dénivelé de 337 m et elle fût bouclée par un Cafiste jean Louis (en 1h 32) ; le second participant du CAF un quart d'heure plus tard. 

Le parcours a été très apprécié et bien marqué autour du massif de Souroque. La boucle de 11 km ainsi que celle de 21 km est à conseiller à pied ou en VTT. Pour les courtes journées d'hiver. 

Jl 

http://www.trail-du-couserans.sitew.org

 

 

19 septembre : Cap de Gauch

Départ du parking de l'Osque du Couret pour les 15 randonneurs, par un temps assez frais et brumeux. Nous avons emprunté un sentier à travers la forêt pour éviter les détours de la piste qui mène au col de l'Herbe Soulette.  La montée est assez raide par endroit et le sentier étroit semble se boucher avec la végétation. Un vent frais nous saisit à l'arrivée au col. Direction ensuite le col de la Terme en cheminant sur le flanc de la Calabasse à travers des pâturages bien humides. Le vent frais souffle encore au niveau de ce second col. Nous poursuivons vers le Cap de Gauch dont le sommet est resté dans le brouillard. Passage en crête sur les deniers mètres ou l'on devra s'accrocher d'autant que la pierre est mouillée. En haut, quelques éclaircies furtives nous laisseront apercevoir les montagnes du Couserans. Descente ensuite sous le soleil qui s'est maintenant imposé, vers le col du Piéjau que nous n'atteindrons pas, pour bifurquer vers la forêt en contre bas et rejoindre les voitures. En résumé, une belle boucle de 14km en moyenne montagne à travers forêts et pâturages d'altitude.

Jean François

19 septembre : Arcouzan

Le glacier aura gardé ses secrets. Le cheminement que l’on savait sauvage, a tout à fait été à la hauteur de sa réputation. Si bien que les noisetiers nous auront mis de sacrés bâtons dans les roues tandis que les fougères ne se seront pas gênées pour nous humidifier jusqu’au cuir. Mais… Nous avions franchi le plus pénible, et un retour improvisé nous aura montré un itinéraire plus clément. L’Arcouzan se mérite, et nous y reviendrons dans de meilleures conditions, d’autant que la chape des nuages ne se sera pas levée. En attendant, une petite cueillette de cèpes gratifiera le repas de ce soir !

Cyril

Photos: Yannick

18 septembre : VTT: Seix Sentenac d'Oust Rogalle

Une première sortie VTT réussie ! Nous n’avons pas été accablés par la chaleur (loin de là), malheureusement la vue est restée bouchée. Dommage car par temps clair elle est extraordinaire. Le groupe était tellement motivé que la pluie n’a en rien réfréné l’ardeur des relances dans les coups de pédales. Si bien que nous sommes allés chercher une variante un poil plus technique, notamment avec la nature du terrain devenue quelque peu grasse.

Une bonne mise en jambe, et de belles perspectives d’avenir pour la discipline au sein du club. Nous vous attendons nombreux lors de la prochaine session !

Cyril

 

12 septembre : Pic du Taillon

11 septembre : Via Ferrata de Coumély

Météo top, ambiance gazeuse à souhait, adrénaline garantie, très belles vues sur le Cirque de Gavarnie, en fait tous les ingrédients réunis pour les cinq courageux motivés pour partager un super moment inoubliable. Bravo à Fabien, Olivier et Christian, qui pour leur première ont surmonté leurs sensations fortes afin de relever le défi ! Merci à Nath pour sa collaboration et aussi à Olivier qui a tant "kiffé" qu'il a fait de la "Pub" pour cette activité ludique à laquelle je souhaite faire adhérer les membres du CAF St Girons volontaires...

Marius

11&12 septembre : Pic de la Montagnette

Au vu des prévisions du dimanche, mitigées, l’objectif initial est reporté. L’ambitieuse et grande boucle du Sacroux mérite un temps « parfait ». Ses points de vues, ses lacs et ses cols attendront encore un peu plus !

De fait, nous montons tranquillement à la cabane de la Glère dans l’après-midi. Une bien belle cabane, accueillante, positionnée sur une butte en partie entourée de sapins et épicéas (et cèpes…). Et tout autour, l’inénarrable cirque de la Glère, ses brebis, ses cervidés. La soirée est on ne peut plus chaleureuse auy coin de l’âtre crépitant (boudin grillé, patates à la braise, confit de figue maison au miel…).

Le lendemain, nous remontons la forte (et déserte) pente qui mène au lac de la Montagnette. Au cours de la progression, isards et tichodromes nous distraient. Le lac de la Montagnette est superbe, tout juste baigné de soleil. Quelques pêcheurs sont déjà affairés à taquiner le poisson. Nous déambulons, tranquillement, et gagnons le pic de la Montagnette. Vue imprenable sur le Sacroux, encore lui. Et sur le pic de la Maladeta. Celui d’Aneto joue déjà à cache-cache avec les nuages malgré l’heure matinale. Retour en boucle par le col de la Montagnette d’où les lacs des Boums du port de Vénasque apparaissent dans une livrée d’un bleu intense. Il n’y a plus qu’à redescendre, par l’autoroute du port de Vénasque.

Cyril

4&5 septembre : Pics de Turguilla et Bentefarine

04.09.21 - Pic de Turguilla (2527 m) :

 

Nous partîmes à 5, nous nous retrouvions à 6, lorsqu’un « isard » nous rejoignît pour une conviviale pause déjeuner ! [Clin d’œil à Denis].

Partis par la touristique vallée d’Ars en amont d’Aulus-les-Bains, nous avons été surpris dès le départ par la quasi absence de véhicules sur le parking. Alors que nous égrenons sur le chemin les quelques promeneurs de passage, les derniers basculeront vers l’étang de Guzet, en amont de la célèbre cascade… 

La haute vallée d’Ars change radicalement de visage, semblant avoir été désertée des hommes comme de toute vie sauvage (nous ne croiserons plus qu’un couple en retour, quelques hectomètres plus haut).

Après nous être délestés d’une partie de nos bagages à l’Orris du Turon d’Ars, nous remontons plein ouest une pente relevée, balisée par quelques marques, puis le thalweg, pour déboucher sur le petit col au nord du Pic de la Croix des Lauzes. C’est ensuite toutes crêtes que nous rejoindrons le pic de Turguilla où seul le vol de trois vautours vient nous accompagner, alors que les nimbes de brumes s’élèvent devant nous pour nous dégager le panorama sommital…

Quelques repérages visuels effectués sur le parcours du lendemain, nous revenons vers notre point de chute pour une soirée préparée par le chef Yannick, que les 1800m D+ de la journée nous permettront d’apprécier à sa juste valeur !

Cabane restaurée, idéale pour 3 personnes, certains se résoudront à passer la nuit (une de plus) à la belle étoile, alors que le ciel nous laisse les meilleurs présages pour la journée à venir…

 

05.09.21 - Pic de Bentefarine (2615 m) :

 

Après une poignée d’heures de sommeil, nous voilà réunis devant la cabane pour un bon petit déjeuner sous un ciel bleu limpide.

Une fois le barda rassemblé, nous voilà repartis vers les confins de la vallée d’Ars, les jambes bien lourdes (conséquences du repas gargantuesque de la veille… Allez savoir ?).

À la cote 1990, Yannick décide de partir plein fer dans la pente à l’Est, fort des enseignements de Cyril qui précisent de bifurquer au niveau de l’orris écroulé…que nous n’aurons vu qu’à la descente.

S’ensuit une ascension à l’ariégeoise « a bisto de nas » entre blocs de granite et landes de gispet, à la recherche d’hypothétiques cairns en direction du Port des Trois Comtes.

Le pic de Bentefarine nous toise avec sa paroi austère et son arête de granite déchiquetée. 

L’altimètre s’affole, la pente est raide, le souffle est court mais nos yeux s’émerveillent à chaque pause de la beauté sauvage du vallon suspendu du Puntussan. Peu de bipèdes s’aventurent ici ! 

Après avoir rejoint le port, nous remontons l’arête moins abrupte côté sud, bien que nos mains nous ait été bien utiles.

À l’heure du pastis ou de la sortie de la messe (c’est selon), nous voilà rendus au pinacle de cet éperon granitique. 

Tout le monde s’extasie de l’ascension accomplie et de la vue depuis ce belvédère reculé à la frontière du Vicdessos et du Couserans. 

Les estomacs affamés ingurgiteront vite le casse-croûte agrémenté par le succulent dessert concocté par Élodie (le retard est pardonné 😉).

Maintenant reste à entreprendre le retour via le Port de Guillou ou Port d’Aulus et la longue, très longue descente de la vallée d’Ars. 

Ce sont les pieds en surchauffe mais ravis que nous bouclons cette journée.

 

Merci Yannick pour ce périple en haute vallée d’Ars et pour la soirée en cabane (l’esprit Club Alpin !). 

 

Didier-Laurent et Frédéric

 

 

Photos : à venir

5 septembre : Puig Carlit

5 septembre : Soum de l'Escalette, en boucle

Soum de l'Escalette en boucle par le port de Venasque depuis L'Hospice de France.  

Dimanche 5 septembre 20 Cafistes (ariégeois et commingeois) s'étaient donnés Rdv à l'Hospice de France. 

La randonnée était organisée par Gérard Dedieu (nouvel encadrant cette saison). Vu le nombre d'inscrits, s'était joint Norbert, Bernard et Marius (tous encadrants au CAF). Le début de journée un peu frais pour la montée vers le port de Venasque, mais la bonne humeur et le soleil allaient vite réchauffer le groupe de participants. Au port, le balcon sur la Maladeta et le seigneur L'ANETO. On rêve un peu on prend quelques photos en attendant de le gravir bientôt. Pour certains du groupe c'est du déjà fait. Le port de la Picade avec ses superbes panoramas, le pas de l'Escalette et la crête Crabides pour la pause déjeuner (toujours ce bon moment de partage et de convivialité). La descente dans les magnifiques estives vers l'Hospice se fait aisément, Françoise mène le train derrière il y a de l'ambiance. 17 h retour au parking. 

Merci à Gérard et aux autres encadrants. Belle rando en boucle de 18 km dans le Luchonnais.  

Jl

Photos : Jean Louis et Olivier.